Après une année 2013 marquée par la crise chypriote et le plan de sauvetage du secteur financier, le contexte global d’aversion au risque persiste et signe. 2014 sera caractérisée par la poursuite de la mise en œuvre des réglementations post-crise et la supervision prudentielle sous l’égide de la Banque centrale européenne.

Dès le mois de mars, la BCE entamera l’examen de la qualité des données remontées par les 130 grandes banques européennes concernées, avant d’en prendre la supervision directe à l’automne 2014. L’enjeu pour les établissements de crédits est donc de réussir la transformation de leur filière risques, pour qu’elle corresponde à la fois aux exigences du régulateur et à celle du marché. Parallèlement, le secteur de l’assurance peaufine la transposition de la directive européenne Solvabilité II, qui a un impact direct sur le reporting réglementaire et l’auto-évaluation des risques.

Avec Marc Van Caeneghem et Michel de la Bellière, nous revenons sur les prédictions touchant aux transformations réglementaires en cours et l’union bancaire européenne.

Si vous souhaitez échanger sur le sujet, contactez-moi.