Avec la mise en œuvre progressive du cadre réglementaire Bâle III, la gestion des risques, et notamment du risque de liquidité, a pris du galon au sein des institutions financières. Recours systématisé aux stress test, part du budget alloué au dispositif d’atténuation des risques orientée à la hausse, création de postes de Directeur des risques… les travaux de mise en conformité modifient déjà sensiblement l’environnement prudentiel des établissements financiers. Découvrez les résultats d’une enquête menée auprès de Directeurs des risques issus de 86 institutions dont les actifs cumulés s’élèvent à 18 000 milliards de dollars.

Intéressé par ce sujet ? Consultez l’étude ou n’hésitez pas à me contacter.