En plus d’apporter sa contribution dans les instances de décision, la participation à un conseil d’administration se révèle être un formidable accélérateur de carrière. Expérience, expertise, réseau : tout directeur financier qui ambitionnerait de prendre une direction générale peut y voir un excellent tremplin. Voici quelques éléments pour ceux qui hésiteraient à sauter le pas.

Conforter ses compétences et développer son rayonnement

Le conseil d’administration est l’instance idéale pour regarder l’entreprise sous un jour nouveau. Cet engagement demande un investissement conséquent en temps et en charge de travail, mais permet de prendre de la hauteur afin de découvrir les enjeux stratégiques dans une perspective élargie. C’est aussi l’occasion de nourrir son expérience d’un secteur d’activité tout en continuant à tirer parti de son expertise financière de manière avantageuse. Plus qu’un point de vue, cette position permet d’être mis en valeur et d’enrichir précieusement son réseau. Bien entendu, les autres administrateurs sont une source de connaissances et compétences nouvelles.

Un engagement qui mérite d’être bien préparé

Le bassin des candidats susceptibles de siéger dans les conseils d’administration se compose traditionnellement d’anciens ou d’actuels directeurs généraux, directeurs des opérations ainsi que d’autres cadres de l’entreprise, souvent chefs de secteurs ou ayant un background financier, comme les directeurs financiers. Mais les places trouvent souvent preneur via le bouche-à-oreille, mieux vaut donc avoir un bon réseau pour bénéficier d’opportunités. Pour autant, cela ne signifie pas que la mission est impossible.

Ainsi pour intégrer un conseil d’administration, la première chose à faire est de bien maîtriser la politique de la société concernée. De plus, il est important d’identifier la valeur ajoutée de sa participation, et de démontrer en quoi elle serait indispensable. Le directeur financier devra mettre en avant ce que ses compétences et expériences apporteront à l’entreprise ciblée. La composition d’un conseil d’administration étant un sujet majeur en gouvernance d’entreprise, il faut également se préparer à ce que son profil soit soigneusement examiné non seulement par la société, mais aussi par les analystes et les médias.

De plus, il est toujours bon de se poser quelques questions avant tout engagement de cette importance :

  • Est-ce que je dispose du temps nécessaire et de la bonne équipe pour me relayer lorsque je devrai m’investir dans mon rôle d’administrateur ?
  • Est-ce que mon expérience des conseils est appropriée ? En effet, gérer une activité n’est pas tout à fait la même chose que de l’évaluer dans une optique de surveillance.
  • Est-ce que je corresponds à l’entreprise en question ? Tous les paramètres doivent être pris en compte (géographie, industrie, culture d’entreprise, risque).
  • Puis-je m’engager sur du long terme ? Lorsqu’un membre de conseil d’administration se désiste, ce mouvement envoie un signal négatif à l’externe qui peut avoir un impact sur la réputation de l’entreprise. Quitter votre poste d’administrateur pourra par la suite vous fermer des portes.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à me contacter ou à consulter nos points de vue mensuels destinés aux Directeurs Financiers.