1 – Les jeux russes

  • montagnes russes : alternance rapide et plus ou moins enneigée de hauts et de bas,
  • roulette russe : jeu où l’on montre son courage en mettant sa vie dans les bras du hasard,
  • échec : jeu très calculé où l’on montre sa maîtrise en prenant plusieurs coups d’avance.

2 – Les jeux américains

  • poker : jeu consistant, par la Fed, à acheter moins de bons du trésor (tapering) de façon à normaliser ses taux d’intérêt et à connaître le jeu des autres, en les affaiblissant,
  • bluff : dans l’attente de la cessation de paiement officielle du budget américain, dans quelques jours. Mais il ne faut pas trop y jouer, d’autant que la croissance américaine est faible, ce qui est le problème majeur, et que les dépenses publiques vont bientôt repartir.

3 – Les jeux chinois

  • mahjong : vraiment compliqué de savoir ce qui se passe dans le système bancaire et financier chinois, avec l’idée qu’il y sans aucun doute des crédits en difficulté tandis que l’économie change. Les entreprises exportatrices vont devoir monter en gamme, les salaires augmenter, les produits évoluer et les services se créer. Pas de transformation sans ralentissement… ni sans révélation. Comment donc enlever peu à peu des « bâtons » à ce jeu sans le faire trop bouger, sinon pire,
  • go : la Chine veut sans aucun doute gérer sa région et entourer le Japon, ce qui est de nature à tendre les relations avec la 3ème économie du monde, alliée de la 1ère.

4 – Les jeux européens

  • tir à la corde : l’inflation est faible, mais on ne sait pas encore ce qui se passe entre une Allemagne qui avance (lentement), une France quasi à l’arrêt et des pays du sud qui repartent par l’extérieur, avec un risque déflationniste (0,6 % d’inflation sur un an en Italie et 0,3 % en Espagne). Il faut plus de données à la BCE, un mois, et donc continuer à tirer, sans trop avancer,
  • jeux de Bakou (lire Ba-kou) : ils auront lieu en 2015 avec un ensemble de jeux disparates pour faire comme les Jeux asiatiques et les Jeux panaméricains…

5 – Les jeux français

  • yoyo : En France, selon l’enquête trimestrielle de l’Insee, les investissements dans l’industrie manufacturière ont baissé de 7 % en 2013 par rapport à 2012 (estimation inchangée par rapport à l’enquête d’octobre 2013), mais les perspectives d’investissement sont en hausse de 3 % pour l’année 2014 (+ 5 points par rapport à l’enquête d’octobre).
  • bonneteau : il faut d’un côté économiser rapidement une dizaine de milliards (au moins) dans le secteur privé (baisse des charges), en supposant que le secteur public le permettra rapidement, sauf si le secteur public ne le veut pas, alors ceci va poser des problèmes dans le secteur privé. Et ainsi de suite.

Chaque semaine, au travers du Weekly Briefing, je vous livre un regard économique et financier sur la conjoncture et l’actualité. Si vous êtes intéressé, cliquez pour vous abonner.