Depuis la première étude Deloitte sur les risques extrêmes en 2005, les entreprises du monde entier ont accordé de plus en plus d’importance à la gestion des risques. Les équipes dirigeantes, les conseils d’administration mais aussi les régulateurs mettent le management du risque au centre de leur attention. Pourtant, de nombreuses sociétés continuent d’expérimenter des pertes de valeur significatives sur un laps de temps très court.

Tout l’enjeu est de savoir comment prévoir et gérer l’inattendu. Pour mieux comprendre, il fallait donc identifier les risques extrêmes qui conduisent à des baisses significatives du cours de bourse. Entre 2003 et 2012, les 1 000 premières entreprises en termes de capitalisation et listées au NYSE et NASDAQ ont été analysées afin de faire ressortir les risques ayant conduit à une diminution d’au moins 20 % sur le cours de l’action.

Cinq risques majeurs ont été identifiés

  1. Les « cygnes noirs », conceptualisés par Nassim Nicholas Taleb, frappent sans prévenir mais engendrent de lourdes pertes de valeur.
  2. L’effet de contagion dû aux risques exogènes corrélés ou interdépendants a également été mis en lumière : près de 90 % des entreprises ayant enregistré les plus grosses pertes de valeur ont été exposées à plus d’un risque interdépendant. Dans la plupart des cas, il s’agissait d’un événement se propageant en cascade au sein de l’organisation.
  3. De plus, la crise financière mondiale a fait du risque de liquidité l’un des risques les plus saillants pour les entreprises potentiellement fragiles (niveau d’endettement élevé, capitaux propres insuffisants, besoins de financement).
  4. Les fusions et acquisitions peuvent aussi constituer un risque majeur en cas d’incapacité à réaliser une opération annoncée, si les synergies attendues n’ont pas été délivrées ou en cas d’intégration des équipes inefficaces.
  5. Enfin, une mesure et une récompense de la performance trop axées sur le court terme peuvent engendrer une prise de risques excessive, voire des fraudes.

Pour en savoir plus sur les différents risques et leurs anticipations, vous pouvez télécharger l’étude complète.

Si le sujet vous intéresse, n’hésitez pas à me contacter.