Article co-écrit avec Mounir Morchid et Yasmina Ghoulam, consultants FSI, avec la contribution de Didier Cocheteau, Senior Advisor FSI et David Heleschewitz, Directeur Risk Advisory. 

En juillet 2018, les clients du groupe BPCE (Banques Populaires Caisse d’Epargne) ayant souscris une assurance recevaient pour la première fois leurs indemnités sous forme de paiement… instantané. C’était les premiers pas de l’ « instant payment » dans le monde bancaire français. Depuis, cette nouvelle technologie a parcouru bien du chemin et est aujourd’hui déployée à l’échelle européenne, au niveau des 34 pays de la zone SEPA. Comment fonctionne cette nouvelle solution de paiement ? Quels sont ses avantages ?

Vingt secondes : c’est le temps maximum qu’il faut à un virement instantané pour passer du compte bancaire du payeur à celui du bénéficiaire. Une rapidité record, qui fait de la technologie de l’instant payment un sérieux concurrent aux moyens de paiement traditionnels. Moins coûteux et plus sûr que les espèces, il n’impose pas de mesures de sécurité et ne présente aucun risque de perte, vol ou agression pour le consommateur et le commerçant. Il ne partage pas non plus la lourdeur administrative ni les coûts élevés liés au traitement des chèques. Et contrairement à son cousin, le virement traditionnel, il ne nécessite pas de saisir un IBAN, ni l’envoi d’un justificatif d’initiation du virement. L’instant payment constitue donc une solution transactionnelle à haut potentiel, qui contribuera à la dynamique baissière de l’utilisation du cash et des chèques, tout en dopant d’autres moyens de paiement plus dématérialisés. Il permettra également l’entrée en jeu de nouveaux acteurs spécialisés dans les solutions de paiement.

Bientôt associé à la blockchain de Ripple – le concurrent de SWIFT (Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication) – l’instant payment fonctionne de la manière suivante :

Pour les entreprises, la liste des avantages de cette nouvelle solution est longue : opportunité de développer le paiement par virement pour les clients, possibilité de paiement à la livraison, baisse du risque de retards de paiement ou d’impayés, facilitation de la gestion de trésorerie, négociation des délais fournisseurs et de règlement avec possibilité de payer dans l’instant… le champ est large ! L’instant payment est également un pas de plus pour l’intégration de la zone SEPA : l’étendue géographique de son implémentation permet une meilleure intégration entre les 34 pays de la zone SEPA et donc de contrer les initiatives des paiements mobiles lancées par les GAFA.

L’arrivée de l’instant payment, plus flexible et plus disponible, va fluidifier et renforcer les systèmes de paiement, et mieux répondre aux exigences des régulateurs et aux enjeux de la lutte anti-fraude. Une révolution qui devrait également permettre une meilleure intégration des paiements dans l’espace européen, tout en facilitant les échanges et en portant l’accélération du commerce électronique.

3+