Dans notre précédent point de vue intitulé « La Digital Workplace pour transformer l’expérience utilisateur » (2015), nous présentions la « Digital Workplace » comme une évolution nécessaire accompagnant le changement des modes de travail des équipes.

Cette évolution majeure se traduit par la mise à disposition d’un nouveau socle technologique et l’identification des usages des différentes populations en entreprise. Nous assistons aujourd’hui à une accélération de ce changement, qui affecte les modes de travail établis le siècle dernier dans l’ensemble des entreprises. Nous sommes au cœur d’une véritable « révolution de l’information » qui bouleverse nos manières de travailler.

Le « Digital Working » s’inscrit dans cette révolution : une évolution de l’organisation et des modes de travail de l’entreprise en harmonie avec les attentes des collaborateurs, se basant sur les outils digitaux les mieux adaptés et un nouvel état d’esprit plus propice à l’innovation. Il s’agit donc de faire évoluer conjointement la culture de l’entreprise et la technologie, afin d’améliorer la productivité tout en améliorant le quotidien des collaborateurs. Au croisement de l’organisation et de la technologie, le « Digital Working » permet à l’entreprise d’optimiser ses performances en améliorant notamment la communication, le niveau de collaboration entre employés et le niveau de rétention des talents.

Envie d’en savoir plus ?

L’enjeu est donc aujourd’hui d’aller au-delà de la « Digital Workplace », et d’intégrer progressivement le « Digital Working », autrement dit une culture de travail propice à l’innovation et soutenant l’utilisation des technologies digitales adéquates au sein des entreprises.

Envie d’en savoir plus ?

Billet rédigé par : Thomas Babey et Antoine Delahousse.

 

1+