En tant que manager public, vous avez peut-être reçu au pied de votre sapin une nouvelle réforme à mener ; une réorganisation à engager ; un projet à mettre en œuvre ; une politique publique à impulser. Peut-être étiez-vous le promoteur de cette nouveauté, ou bien est-ce le fruit d’une demande de la population ou des réflexions de l’assemblée territoriale. Nous sommes au début de l’année, et à ce jour, vos élus ont probablement communiqué ces projets au public lors des vœux au personnel ou à la population. C’est donc à vous de jouer pour les mettre en œuvre !

Voici 8 conseils pour tenir les engagements de la collectivité en cette nouvelle année (les lecteurs avertis reconnaitront les 8 étapes du changement de J. Kotter, incontournables en la matière).

1. Formulez et partagez la même vision du changement

La communication est essentielle au succès de votre projet. La vision du changement voulu par l’élu doit être claire et facilement communicable. Même si certains détails de la feuille de route opérationnelle peuvent se révéler ardus, votre communication doit être compréhensible par tous, et alignée sur la vision politique.

2. Alignez le leadership !

Le lien entre l’élu et le technicien est l’une des spécificités du leadership public : vous savez combien il est important de former un tandem efficace où chacun a son rôle et ses responsabilités.

L’élu se placera en sponsor du projet pour porter la vision politique avec constance. La régularité de sa communication doit permettre de renforcer la confiance dans la collectivité.

De votre côté, vous identifierez quelles sont les personnes-clé de votre projet – et pas uniquement celles qui sont essentielles à sa mise en œuvre au premier abord. Evaluez et renforcez le niveau d’engagement des leaders les plus influents, ou les plus essentiels à la réussite du projet.

3. Agissez conjointement sur la volonté de changer, et la capacité à changer !

Vos collaborateurs doivent avoir envie de changer, mais aussi la capacité à le faire. Si vous souhaitez rendre votre administration plus agile pour fluidifier les procédures, améliorer la qualité du service public rendu, et maîtriser vos coûts, vous devrez au préalable vous poser des questions essentielles : vos agents ont-ils envie de changer leurs habitudes ? L’organisation en place le leur permet-elle ? Ont-ils les compétences nécessaires pour le faire ?

4. Agissez sur votre culture collective

Quoi de mieux pour développer l’engagement des collaborateurs qu’une culture collective solide, fondée sur le sens du service public, le dévouement des agents et le bien commun ? La culture est un vrai ciment qui unit les managers et leurs équipes. A vous d’analyser votre culture actuelle et d’emmener votre collectif managérial vers une culture partagée au service du projet de territoire.

5. Adoptez une vision globale des changements

Entre les réformes réglementaires et législatives, les réorganisations permanentes, l’impulsion des conseils citoyens et la créativité de vos élus, la liste des projets à mettre en œuvre s’allonge. La multiplicité de ces projets rend l’aventure complexe. Vous devrez adopter une vision de l’ensemble des changements – économiques, institutionnels, sociaux – qui impactent vos agents afin de les articuler au mieux.

6. Appuyez-vous sur les managers de proximité

On ne le dira jamais assez : l’implication et l’engagement des managers, surtout ceux de proximité, est une clé de succès de tout changement. On a l’habitude de réunir l’ensemble des managers des services concernés et de poser le projet sur la table : cela ne garantit pas que tous travailleront en bonne intelligence, loin de là ! Adoptez un processus participatif pour générer un engagement plus important : vous positionnerez ainsi les managers comme des acteurs du changement et non comme des bénéficiaires.

7. Il n’y a pas de petite victoire

Certes, l’administration est à l’aise avec les temps longs et c’est une école de la patience. Pour autant, les efforts déployés par l’ensemble de vos managers pour engager les agents dans le projet de changement doivent être soutenus. Le plus simple est d’identifier quelques petites victoires, peut être peu impactantes mais qui montrent que les choses avancent. Commencez petit, et communiquez rapidement sur ces succès afin de créer de la viralité au sein de votre organisation.

8. Mesurez l’appropriation dans la durée

Durer ! Malgré les changements de cap, les contraintes budgétaires et politiques, malgré la pression interne : durer pour imprégner le changement est un défi. Dès le déploiement de votre projet, choisissez des indicateurs qualitatifs et quantitatifs qui vous permettront de mesurer l’adoption progressive du changement et de prendre la température de l’organisation. Cela vous confortera lors des moments de doute ; cela objectivera le débat face aux contradicteurs de tout poil.

Un dernier conseil pour la route : ménagez votre énergie. Ne soyez pas le « porteur » du projet, le « chargé » de la mission. Soyez son pilote, son promoteur. Et rendez-vous en fin d’année pour mesurer vos résultats !

2+