En collaboration avec Sandra Rocquet, Manager Capital Humain et Romain Chevillard, responsable Développement commercial Deloitte Family.

L’entreprise familiale peut être détenue ou dirigée, non pas par un individu unique, mais par une pluralité d’individus qui se partagent le pouvoir – frères et sœurs, cousins, maris et femmes… L’entreprise familiale a donc besoin d’une cohésion forte pour fonctionner efficacement et harmonieusement. Comment favoriser et maintenir cette cohésion, dans un contexte familial à la fois marqué par des enjeux affectifs et des liens émotionnels forts et, dans le même temps, menacé par les tensions et les désaccords ?

La cohésion : de quoi parle-t-on ?

En science physique, la cohésion indique « la force qui unit les molécules d’un liquide ». En sociologie, Emilie Durkheim a défini la notion de cohésion sociale comme la nature et l’intensité des relations sociales qui existent entre les membres d’une société ou d’une organisation. Une bonne cohésion est le signe d’un état de bon fonctionnement de la société, où s’exprime la solidarité entre individus et une conscience collective.

La notion de cohésion renvoie donc aux facteurs qui maintiennent ensemble les membres d’un groupe et leur permettent de résister aux forces de désintégration.

« La valeur de l’équipe n’est pas fonction de l’addition des capacités individuelles, mais de leurs combinaisons dans une complémentarité active » (Raymond Chappuis).

Qu’en est-il au sein des entreprises familiales ?

La cohésion au sein de l’entreprise familiale pourrait être supposée, intuitivement, comme naturelle et spontanée, contrairement aux entreprises non familiales. Les liens familiaux, fondés sur l’amour, la confiance et le respect semblent, en effet, mieux prédisposer les membres de la famille à travailler en harmonie.

Pourtant, les entreprises familiales confient régulièrement leurs difficultés à gérer les divergences de points de vue ou d’intérêt et les conflits qui en découlent inévitablement entre leurs membres. L’amour et la confiance que ces derniers se portent n’empêchent pas les désaccords sur la vision et la conduite d’une entreprise. L’on peut aimer très profondément son père ou sa sœur, et ne pas approuver pour autant son style de management ou ses choix stratégiques. Les liens du sang peuvent même exacerber les conflits : ne se permet-on pas davantage de choses avec un proche qu’avec un simple collègue de travail ?

Comment préserver la cohésion ?

Une bonne cohésion repose sur le partage d’une vision commune par l’ensemble des membres de la famille. Ceux-ci doivent être en mesure d’apporter les mêmes réponses aux questions suivantes : quels objectifs stratégiques et opérationnels assignons-nous à l’entreprise ? Quel est le rôle et la place de chacun des membres au sein de la société ? Quelle est notre organisation ? Quelle ambiance de travail souhaite-t-on instaurer ? Quel style de leadership voulons-nous développer ? Quelles sont les valeurs fondamentales de l’entreprise ?

Lorsque ces éléments sont clairement définis et intégrés par tous les membres de la famille, ils doivent être transmis au reste de l’entreprise et aux générations futures. Quelques bonnes pratiques permettent de maintenir sur le long terme une cohésion solide :

  • Construire des relations positives, de confiance, de loyauté et d’estime mutuelle entre les managers et les salariés
  • Insuffler une vision commune pour donner du sens au travail quotidien et permettre un sentiment de réalisation
  • Cultiver le goût du travail bien fait, la notion d’expertise et d’exigence de qualité
  • Orienter l’entreprise dans une démarche tournée vers le client et renforcer l’innovation
  • Fédérer autour de valeurs partagées qui ont un sens pour chacun
  • Communiquer, communiquer et … communiquer !

Le conseil de Famille peut jouer un rôle clé dans le maintien de la cohésion, en faisant le lien entre l’entreprise et la famille. Il représentera la famille au sein des organes de l’entreprise, afin de permettre une communication fluide. Il est également le gardien de la cohésion de la famille autour du projet d’entreprise.

Il est également nécessaire de mettre en place une charte familiale, qui pose le cadre des relations intrafamiliales et des relations de la famille avec l’entreprise.

La performance d’une organisation repose sur la complémentarité des personnalités et des talents qui la composent. La cohésion est, en ce sens, une valeur fondamentale sur laquelle les entreprises familiales doivent réfléchir et agir pour permettre une plus grande efficacité, créer les conditions de la résilience de l’entreprise et améliorer la qualité de vie de leurs membres.

Pour en savoir plus sur ce thème, n’hésitez pas à me contacter.