A la question de savoir si elles innovent plus ou moins vite que leurs concurrentes, les entreprises familiales répondent à 81% qu’elles innovent aussi vite, voire plus vite (pour 55%) que les groupes non familiaux. Y aurait-il donc, chez les entreprises familiales, des prédispositions particulières à innover ? Et si oui, qu’est-ce qui, dans leur ADN, expliquerait cette aptitude à faire émerger et porter l’innovation ?

L’esprit d’innovation et le goût du risque ne sont pas les caractéristiques qui viennent spontanément à l’esprit lorsque l’on pense à l’entreprise familiale. En plus des risques « classiques », d’ordre stratégique, financier et opérationnel auxquels sont confrontées toutes les organisations, les entreprises familiales doivent faire face aux risques inhérents à la composante familiale : problèmes de succession, divorces, décès ou encore conflits familiaux. Un contexte qui, à première vue, n’encourage pas vraiment la prise de risque. La durabilité des équipes dirigeantes est un autre élément a priori peu compatible avec l’esprit d’innovation : dirigée par le même individu pendant parfois 20 ou 30 ans, l’entreprise familiale connait peu de renouvellement au niveau de sa hiérarchie, de sa vision, de ses méthodes et de son management. Cette stabilité des équipes s’accompagne, de surcroît, d’une pérennité des valeurs et de la culture de l’entreprise : chaque génération inscrit son action dans le cadre d’un héritage donné.

Ces éléments contribuent à donner de l’entreprise familiale une image assez différente de l’entreprise innovante telle qu’on se l’imagine. Une image pas totalement éloignée de la réalité puisque, d’après notre étude européenne, seules 40% des entreprises familiales se déclarent aujourd’hui prêtes à prendre les risques associés au développement d’un projet innovant.

Et pourtant, au-delà des a priori et des freins qu’elle rencontre, l’entreprise familiale possède de nombreux atouts pour faire émerger l’innovation. Ses choix et ses actions n’étant pas conditionnés par la vision à court-terme liés aux investisseurs externes et aux marchés financiers, elle peut se permettre d’adopter une démarche de plus long terme et d’investir dans la Recherche & Développement. La simplicité du management familial permet par ailleurs une plus grande vitesse d’action que dans des entreprises où les lourdeurs hiérarchiques et administratives peuvent décourager les initiatives créatives. La relation particulière qu’entretient l’entreprise familiale avec ses salariés est également déterminante : une confiance mutuelle entre dirigeants et collaborateurs, un fort sentiment d’appartenance et une implication de tous dans les projets de l’entreprise constituent un climat propice à l’émergence d’idées nouvelles. Enfin, la force de l’entreprise familiale est d’être un carrefour de générations : les nouvelles générations ne sont jamais loin des anciennes, et contribuent à insuffler une dynamique nouvelle au sein de l’entreprise. Le passage d’une génération à l’autre est, bien sûr, le moment le plus propice au développement de l’innovation : les jeunes repreneurs de l’entreprise sont porteurs d’idées nouvelles et sont moins averses au risque que leurs prédécesseurs. Notre étude souligne d’ailleurs très clairement l’importance de l’innovation pour les nouvelles générations : 76% des successeurs que nous avons interrogés situent l’innovation dans le top 3 des priorités pour leur entreprise. Ils prévoient également dans le futur une plus grande prise de risque pour leur organisation : la prise de risque actuelle de leur entreprise est qualifiée d’ « agressive » par seulement 29% des répondants, alors qu’elle le sera dans les années à venir pour 51% d’entre eux.

Le monde des entreprises familiales est donc loin d’être à la traîne dans le domaine de l’innovation, et a au contraire de nombreuses cartes à jouer pour rivaliser avec leurs concurrentes non familiales. Les nouvelles générations, moins averses au risque que la génération précédente, sont prêtes à explorer de nouveaux territoires. Elles y sont d’ailleurs encouragées par un contexte actuel plutôt favorable en termes de financement. Confiance en l’avenir, complémentarité des générations, audace et agilité… les entreprises familiales ont de réels atouts pour innover !

 

Ce sujet a fait l’objet d’une table ronde lors de la dernière édition du séminaire des 24 Heures des Nouvelles Générations, dont la prochaine édition se déroulera les 17 et 18 mars 2017. Pour en savoir plus sur ce thème et cet événement, n’hésitez pas à me contacter.